Chaleur et voiture = DANGER !

Publié le 14 Juin 2022

Même si il est souvent difficile de prendre votre chien, avec vous, lors de vos sorties estivales (le nombre le lieux interdits aux chiens étant assez importants) :

Chaleur et voiture = DANGER !

« Pendant le voyage, placez une serviette humide sur la cage de transport de votre animal ou un pain de glace sous son couffin » suggère Laëtitia Barlerin (de La Fondation 30 Millions d’Amis). N’abusez pas de la climatisation : trop froide, elle provoque des problèmes respiratoires, une rhinite ou même une otite. « Faites plus particulièrement attention aux jeunes animaux et aux plus vieux, plus sensibles aux variations de température » ajoute-t-elle.

Enfin, ne laissez pas votre animal enfermé dans la voiture. Un animal peut mourir en quelques minutes dans une voiture laissée en plein soleil. En effet, la température dans l’habitacle peut atteindre et dépasser les 40°C en moins de 10 minutes et être fatale pour l’animal qui s’y retrouve prisonnier.

Coup de chaleur : le bon réflexe

Votre animal halète, a les yeux rouges et respire très vite ? Il est victime d’un coup de chaleur. Il faut alors le rafraîchir au plus vite pour éviter l’œdème cérébral. « Enroulez le corps de votre animal dans une serviette bien humide, humidifier sa bouche et sa tête (à rebrousse poil) puis consultez en urgence un vétérinaire ».

 

Le mauvais réflexe qui peut entraîner un choc thermique : Le baigner ou l'asperger avec une eau très froide ou le faire boire à excès.

 

Que faire si je vois un chien enfermé dans une voiture ?

Que l'animal commence ou pas à ressentir des signes de malaise, agissez immédiatement en prévenant les autorités, police ou gendarmerie (composez le 112 ou le 17). Le chien doit impérativement être extrait du véhicule au plus vite. Selon l'article 20 de la loi du 6 janvier 1999 du Code Rural, vous êtes habilité à faire ouvrir un véhicule stationné en présence des forces de l'ordre si un animal en danger s'y trouve enfermé. Cette loi n’est valable seulement qu’en présence des forces de l’ordre. Si vous intervenez seul et abîmez la voiture du propriétaire du chien, il pourra, malheureusement, se retourner contre vous et vous accuser d’effraction ou de dégradation volontaire de bien. Néanmoins, si les forces de l’ordre tardent à arriver et que l’état de santé de l’animal est particulièrement critique, réunissez autour de vous des témoins pouvant attester du caractère urgent de la situation. Vous pouvez également prendre des photographies pour preuve. Ce que dit la loi, article 122-7 du Code Pénal : « n’est pas pénalement responsable la personne qui, face à un danger actuel ou imminent qui menace elle-même, autrui ou un bien, accomplit un acte nécessaire à la sauvegarde de la personne ou du bien, sauf s’il y a disproportion entre les moyens employés et la gravité de la menace. » Brissez alors la vitre du véhicule afin de libérer le chien, placez le à l’ombre et procédez à son rafraîchissement progressif. Si vous le pouvez, contacter un vétérinaire afin qu’il vous rejoigne sur le lieu de l’incident pour porter secours à l’animal.

PS : Certains véhicules, notamment un camping car, sont climatisés (même à l'arrêt). Le chien peut donc ronfler tranquillement au frais, ne le dérangez pas !