bac a sable

Publié le 14 Juin 2022

Même si il est souvent difficile de prendre votre chien, avec vous, lors de vos sorties estivales (le nombre le lieux interdits aux chiens étant assez importants) :

Chaleur et voiture = DANGER !

« Pendant le voyage, placez une serviette humide sur la cage de transport de votre animal ou un pain de glace sous son couffin » suggère Laëtitia Barlerin (de La Fondation 30 Millions d’Amis). N’abusez pas de la climatisation : trop froide, elle provoque des problèmes respiratoires, une rhinite ou même une otite. « Faites plus particulièrement attention aux jeunes animaux et aux plus vieux, plus sensibles aux variations de température » ajoute-t-elle.

Enfin, ne laissez pas votre animal enfermé dans la voiture. Un animal peut mourir en quelques minutes dans une voiture laissée en plein soleil. En effet, la température dans l’habitacle peut atteindre et dépasser les 40°C en moins de 10 minutes et être fatale pour l’animal qui s’y retrouve prisonnier.

Coup de chaleur : le bon réflexe

Votre animal halète, a les yeux rouges et respire très vite ? Il est victime d’un coup de chaleur. Il faut alors le rafraîchir au plus vite pour éviter l’œdème cérébral. « Enroulez le corps de votre animal dans une serviette bien humide, humidifier sa bouche et sa tête (à rebrousse poil) puis consultez en urgence un vétérinaire ».

 

Le mauvais réflexe qui peut entraîner un choc thermique : Le baigner ou l'asperger avec une eau très froide ou le faire boire à excès.

 

Que faire si je vois un chien enfermé dans une voiture ?

Que l'animal commence ou pas à ressentir des signes de malaise, agissez immédiatement en prévenant les autorités, police ou gendarmerie (composez le 112 ou le 17). Le chien doit impérativement être extrait du véhicule au plus vite. Selon l'article 20 de la loi du 6 janvier 1999 du Code Rural, vous êtes habilité à faire ouvrir un véhicule stationné en présence des forces de l'ordre si un animal en danger s'y trouve enfermé. Cette loi n’est valable seulement qu’en présence des forces de l’ordre. Si vous intervenez seul et abîmez la voiture du propriétaire du chien, il pourra, malheureusement, se retourner contre vous et vous accuser d’effraction ou de dégradation volontaire de bien. Néanmoins, si les forces de l’ordre tardent à arriver et que l’état de santé de l’animal est particulièrement critique, réunissez autour de vous des témoins pouvant attester du caractère urgent de la situation. Vous pouvez également prendre des photographies pour preuve. Ce que dit la loi, article 122-7 du Code Pénal : « n’est pas pénalement responsable la personne qui, face à un danger actuel ou imminent qui menace elle-même, autrui ou un bien, accomplit un acte nécessaire à la sauvegarde de la personne ou du bien, sauf s’il y a disproportion entre les moyens employés et la gravité de la menace. » Brissez alors la vitre du véhicule afin de libérer le chien, placez le à l’ombre et procédez à son rafraîchissement progressif. Si vous le pouvez, contacter un vétérinaire afin qu’il vous rejoigne sur le lieu de l’incident pour porter secours à l’animal.

PS : Certains véhicules, notamment un camping car, sont climatisés (même à l'arrêt). Le chien peut donc ronfler tranquillement au frais, ne le dérangez pas !

 

Lire la suite

Publié le 24 Mai 2022

Solidarité avec l’Ukraine

Via la Centrale canine, l’EECSB participe à la mobilisation d’aide
aux Ukrainiens et à leurs chiens.

Contraints de quitter leur domicile pour fuir les attaques et les bombardements, de nombreux réfugiés arrivent aux postes-frontière des pays voisins, avec leurs animaux de compagnie. Face à cette crise migratoire sans précédent, la solidarité s’organise pour venir en aide aux Ukrainiens, mais aussi à leurs fidèles compagnons.
La Centrale Canine a fait savoir par communiqué de presse, qu’elle a mobilisé ses soutiens et partenaires historiques pour venir en aide aux chiens des réfugiés.
Ce sont ainsi 25 tonnes de croquettes qui viennent de partir pour être acheminées par la Centrale Canine jusqu’à la frontière polonaise. « Cela représente 74 000 rations journalières que nous allons pouvoir mettre à disposition de nos homologues polonais afin qu’ils puissent s’assurer de la distribution aux réfugiés. » ajoute Alexandre Balzer, président de la Centrale Canine.
En parallèle, la Centrale Canine fait appel à la générosité des acteurs de la cynophilie française, pour réunir un fonds d’aide destiné aux éleveurs canins ukrainiens et aux chiens des réfugiés a été ouvert à cet effet (Notre club à participe à cet effort). « Ce fonds permettra d’abonder nos actions en direct ou de les transférer à la Fédération Cynologique Internationale (FCI – la plus grande organisation canine au monde) qui va regrouper les dons des différents clubs, afin d'en garantir l'usage », précise Alexandre Balzer.

Lire la suite

Publié le 15 Avril 2022

Après deux ans de formation, Ruiz, chienne guide, vient d’être remise à Morgane Gauthier. Pendant sept ans, elle sera les yeux de la jeune femme briochine, dans tous ses déplacements. Et un compagnon.

La chienne Ruiz guide les pas de la Briochine Morgane Gauthier

Guide de Morgane dans tous ses déplacements, Ruiz devient aussi un compagnon de vie, pour les moments de plaisir et de loisir. La jeune femme a déjà en tête de faire du paddle avec elle. (photo © Le Télégramme/Gwénaëlle Le Ny)

Guide de Morgane dans tous ses déplacements, Ruiz devient aussi un compagnon de vie, pour les moments de plaisir et de loisir. La jeune femme a déjà en tête de faire du paddle avec elle. (photo © Le Télégramme/Gwénaëlle Le Ny)

Ce mercredi, Morgane Gauthier (ancienne adhérente de l’EECSB) et sa chienne, Ruiz, marchent dans les allées du parc de la Ville-Oger, à Saint-Brieuc. Le pas est plutôt assuré et l’allure rapide. Pas une simple balade pour le binôme. Morgane, Briochine de 35 ans, est non-voyante. Ruiz est son nouveau guide. La chienne labrador vient de lui être confiée par l’association Chiens guides d’aveugles de l’Ouest (*), basée à Pont-Scorff (56), et chaque sortie correspond à l’apprentissage d’un nouveau parcours. Pour cette prise en main, deux éducatrices de l’association les accompagnent pendant une semaine, dans leur quotidien.

Une transition intense

« C’est intense et fatiguant pour nous deux », confie Morgane, qui en est à son troisième chien. » C’est une transition qui n’est pas facile, cela fait énormément de nouveautés pour la chienne. Et il y a des chiens qui sont plus ou moins longs à changer de référent. Mais ça se passe bien, c’est chouette ».

À lire sur le sujet : "À Pont-Scorff, le long chemin d’un chien guide d’aveugle à l’école de Bretagne"

Ruiz, 2 ans, débute sa vie professionnelle. Placée durant dix mois dans une famille d’accueil, pour être sociabilisée, elle a ensuite été dressée au guidage pendant un an par Camille Naessens, éducatrice au sein de l’association. Sa mission ? « S’arrêter devant les passages piétons, identifier un arrêt de bus, une porte d’entrée, un escalier, etc., franchir tout ce qui peut entraver les déplacements de sa maîtresse », explique la professionnelle.
C’est avant tout mon chien de compagnie. Ruiz a suivi deux ans de formation pour devenir chien guide d’aveugle, dont une année consacrée aux techniques de guidage, à l’école de Pont-Scorff.

Un coup de foudre mutuel

Avant cette remise, Morgane et Ruiz ne s’étaient rencontrées que quelques jours, en janvier dernier. « On fait un essai chien, afin d’évaluer leur compatibilité en termes de tempérament et d’allure de marche », poursuit Camille Naessens. En l’occurrence, pour Morgane et Ruiz, ça a matché. « On a eu un coup de foudre mutuel », glisse la jeune femme. Car Ruiz n’est pas juste un guide, « c’est avant tout mon chien de compagnie ». Elles vont passer sept ans ensemble, jusqu’à la retraite de la chienne.
Et signe que Ruiz s’adapte plutôt bien : pendant la durée de notre échange, elle est restée couchée sur les pieds de sa maîtresse, à moins de 2 m de celle qui l’a éduquée pendant un an.

(*) L’association forme une dizaine de chiens par an, qui sont remis gracieusement à des personnes non-voyantes ou malvoyantes. Le coût de la formation, estimé à 25 000 €, est financé uniquement grâce à des dons et legs. Elle n’organise jamais de collecte.

Gwenaëlle Le Ny
Journaliste Rédactrice - Editrice

Aller vers l'article originale en cliquant ici.

 

Cette information est aussi relatée par "Ouest-France" :

Extrait : "Saint-Brieuc. Avec son chien guide, une nouvelle vie commence pour Morgane, malvoyante L’association Les chiens guides d’aveugles de l’ouest vient de remettre un chien guide à Morgane Gauthier, malvoyante, qui habite Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor). Ruiz, une jeune chienne de deux ans, a quitté l’école de dressage pour l’aider dans son quotidien."

Aller vers l'article de Ouest-France ici.

Camille Neassens, éducatrice (à gauche) et Audrey Menez, élève monitrice (à droite), pendant un suivi avec Morgane Gauthier et « Ruiz », son nouveau chien guide. © OUEST-FRANCE

Camille Neassens, éducatrice (à gauche) et Audrey Menez, élève monitrice (à droite), pendant un suivi avec Morgane Gauthier et « Ruiz », son nouveau chien guide. © OUEST-FRANCE

Lire la suite

Rédigé par Gwenaëlle Le Ny, Le Télégramme

Publié dans #Bac à sable

Publié le 18 Décembre 2021

Photo © Brigitte

Photo © Brigitte

C'est sous un soleil magnifique et avec un vin chaud convivial que l'année s'est terminée à l'EECSB, le samedi 18 décembre 2021. Merci aux adhérents pour leurs gâteaux et à Brigitte pour le vin chaud.

Bonnes fêtes de fin d'année à tous et rendez-vous en 2022 bien sûr !

Lire la suite

Publié le 18 Décembre 2021

Un soleil qui a du chien !

Ce matin, le terrain du club a vu se lever un soleil aussi rare que précieux. En effet, si les dernières semaines (je dirais même les derniers mois) ont surtout été sous le signe de la grisaille, de l'humidité, du froid (et de la grêle même parfois), aujourd'hui, le retour de l'astre du jour nous a offert un incroyable spectacle, plein de perspectives.

Espérons que ce soleil, qui a enfin retrouvé notre terrain, ne nous abandonne pas de si tôt !

Aux premières heures, deux borders se sont occupés à réchauffer la légère gelée matinale, afin de laisser une place nette pour les deux cours des plus jeunes.

Aux premières heures, deux borders se sont occupés à réchauffer la légère gelée matinale, afin de laisser une place nette pour les deux cours des plus jeunes.

Lire la suite

Publié le 14 Avril 2021

© Ouest-France et Ville de Saint-Brieuc

© Ouest-France et Ville de Saint-Brieuc

La Ville de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) lance une action pour lutter contre les déjections canines. « Retour des sports d’hiver ? Non, je tonds vos crottes de chien. » C’est la phrase que vous pourrez lire sur des visuels qui vont être diffusés dans l’affichage urbain, jusqu’au 26 avril 2021.

Afin de lutter contre les déjections canines, la Ville de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) lance régulièrement des actions afin de responsabiliser les propriétaires de chiens. Pour inciter les Briochines et Briochins à ramasser les crottes de leur animal à quatre pattes, elle lance une campagne quelque peu surprenante. Des visuels représentant des agents du service parcs, jardins et paysages qui viennent de tondre et se retrouvent avec le visage éclaboussé par des déjections. La marque laissée par des lunettes de ski souligne le contraste avec la projection. Une phrase souligne cette mise en scène..

« Adopter une conduite respectueuse »

Cette campagne sera largement diffusée, notamment dans le réseau d’affichage urbain et ce jusqu’au 26 avril 2021. À travers ces images, la Ville invite les habitantes et habitants « à adopter une conduite respectueuse envers le personnel municipal mais aussi l’environnement ».

Déjections canines : la Ville de Saint-Brieuc lance un visuel décalé

Le « Scooby mène l’enquête », qui avait été lancé en 2018 (ci-dessus), pourrait aussi retrouver du service. « Scooby », c’est un chien fictif, positionné dans certains quartiers pour responsabiliser les habitants.

La Ville rappelle qu’il existe 18 espaces chiens, 51 distributeurs de sacs, que 70 000 sacs papier sont utilisés par an, ce qui représente 20 000 € de budget. Pour localiser ces distributeurs cliquez ici.

EECSB : « Nous vous rappelons qu'en ramassant les déjections de votre chien, vous lui permettez de continuer à déambuler dans l'espace où il vient de se soulager (vous luttez donc aussi contre les interdictions) et vous améliorez l'image des chiens dans la société dans laquelle vous vivez. »

 

Consulter l'article original en cliquant sur cette phrase

Lire la suite

Publié le 12 Décembre 2020

En effet, après plusieurs années passées à devoir composer avec les dégâts causés par la destruction du sol par les sangliers, un dispositif “anti-sanglier” va enfin permettre de pérenniser la qualité de notre espace de travail.

L’année 2020 avait en effet mal démarré pour notre activité avec, dès octobre 2019, le début d’une destruction des sols par les sangliers. Après une destruction partielle de l’ensemble de l’extrémité sud-est du terrain en janvier, le 1er juin nous ne pouvions plus utiliser que l’extrémité ouest de notre espace.

Pour voir les dégâts causés par les sangliers cliquez sur cette phrase.

Les services municipaux ont alors travaillé activement au printemps et tout l’été 2020 pour aplanir et réensemencer le terrain qui n’était toujours pas praticable à notre rentrée en septembre.

Pour voir ce chantier de remise en forme cliquez sur cette phrase.

En octobre 2020 une harde de sanglier cause des dégâts majeurs sur Binic, Plérin et le quartier de Cesson à Saint-Brieuc. Notre terrain étant dans l’axe de leur migration, l’imminence d’une nouvelle destruction est annoncé en cette fin d’année.

Le 30 novembre 2020, les services municipaux de Saint-Brieuc sont venus livrer un impressionnant matériel pour clôturer l’ensemble du terrain. Livré sur un sol boueux il aura donné du fil à retordre aux engins des agents municipaux et des jardins. Chaque rouleau de grillage pesant au minimum 50 kg. Les agents municipaux ont été obligés d'aller chercher un tracteur pour dégager le camion et la benne, restés enlisés au milieu du terrain d'agility. Merci à Marie-Hélène, Pascal de m’avoir aider avec les agents de M. Caillibot à entasser ce matériel dans le cabanon adjacent à celui du matériel d’agility. Y’a plus de place !

Livraison et rangement du matérielLivraison et rangement du matériel
Livraison et rangement du matérielLivraison et rangement du matérielLivraison et rangement du matériel

Livraison et rangement du matériel

Sans attendre, le matin du jeudi 10 décembre, le chantier de construction a débuté avec les services de la ville et l’aide de Marie-Hélène, Alain, Pascal, Jean-Luc. Débroussaillage, élagage, pose des piquets et fixation du grillage... En fin de journée les deux tiers de cette clôture sont posés. L’ensemble devrait être achevé le lendemain.

Un tournant dans l'histoire du terrain de l’EECSBUn tournant dans l'histoire du terrain de l’EECSB
Un tournant dans l'histoire du terrain de l’EECSBUn tournant dans l'histoire du terrain de l’EECSB
dans le coin "agility"dans le coin "agility"
dans le coin "agility"
dans le coin "agility"dans le coin "agility"

dans le coin "agility"

dans le secteur "entrée adhérents"
dans le secteur "entrée adhérents"dans le secteur "entrée adhérents"dans le secteur "entrée adhérents"
dans le secteur "entrée adhérents"dans le secteur "entrée adhérents"

dans le secteur "entrée adhérents"

dans le coin "cabane"
dans le coin "cabane"dans le coin "cabane"dans le coin "cabane"

dans le coin "cabane"

secteur "entrée moniteurs"secteur "entrée moniteurs"

secteur "entrée moniteurs"

dans le secteur du Bois Boisseldans le secteur du Bois Boissel
dans le secteur du Bois Boissel
dans le secteur du Bois Boisseldans le secteur du Bois Boissel

dans le secteur du Bois Boissel

et du côté stade de foot.et du côté stade de foot.

et du côté stade de foot.

Fin du chantier grillage... Bravo à tous !
Fin du chantier grillage... Bravo à tous !
Fin du chantier grillage... Bravo à tous !
Fin du chantier grillage... Bravo à tous !
Fin du chantier grillage... Bravo à tous !
Fin du chantier grillage... Bravo à tous !
Fin du chantier grillage... Bravo à tous !
Fin du chantier grillage... Bravo à tous !
Fin du chantier grillage... Bravo à tous !
Fin du chantier grillage... Bravo à tous !
Fin du chantier grillage... Bravo à tous !
Fin du chantier grillage... Bravo à tous !
Fin du chantier grillage... Bravo à tous !
Fin du chantier grillage... Bravo à tous !

Fin du chantier grillage... Bravo à tous !

La clôture, posée en lisière des bois et à cinq mètres de distance de la bordure du terrain de foot, sera rendu accessible par deux portillons (un à l’Ouest et l’autre à l’Est du terrain).

La clôture, posée en lisière des bois et à cinq mètres de distance de la bordure du terrain de foot, sera rendu accessible par deux portillons (un à l’Ouest et l’autre à l’Est du terrain).

Le samedi 12 décembre 2020, les premiers cours ont inaugurés cet espace clôt.

Le samedi 12 décembre 2020, les premiers cours ont inaugurés cet espace clôt.

Nous tenons ici à remercier l’ensemble des services municipaux et les adhérents du club qui ont contribué, avec efficacité et diligence, à concrétiser ce dispositif. Nous espérons qu’il sera suffisant pour dissuader les sangliers de récidiver leurs actions destructrices, qu’il nous permettra de poursuivre nos activités sereinement.

Mais ce dispositif anti-sanglier, qui nous permet aussi de travailler avec les chiens en toute sécurité, n'est pas a l'épreuve du vandalisme. Depuis sa mise en place les moniteurs doivent régulièrement en vérifier l'état et en assurer la maintenance. En effet des déformations, arrachages... montrent que le grillage est parfois escaladé en notre absence, alors que des accès au terrain existent. L'installation de deux portillons d'accès rendront, on l'espère, ces entrées plus évidentes.

  • Le 30 juillet 2021 un Quad semble, lui aussi, avoir souhaité tester la résistance de l'enceinte :
Un tournant dans l'histoire du terrain de l’EECSB
Un tournant dans l'histoire du terrain de l’EECSBUn tournant dans l'histoire du terrain de l’EECSB
  • Le 21 octobre 2021 la tempête Aurore a eu raison d'un arbre qui est tombé sur le grillage, à côté du cabanon du club (heureusement entre deux poteaux). Alain et Jean-François ont dégagés les deux troncs à la tronçonneuse avant de remettre en place le grillage. Le terrain est à nouveau sécurisé contre les sangliers qui rôdent en cette période.
  •  

Le jeudi 7 octobre 2021 nouvelle étape :

Un tournant dans l'histoire du terrain de l’EECSBUn tournant dans l'histoire du terrain de l’EECSB

L'installation de deux portails, l'un au sud et l'autre à l'est, va nous permettre de retrouver un peu de souplesse dans l'accès au terrain. Les adhérents pouvant à nouveau arriver vers l'est, éviterons de créer une embâcle (au niveau de la cabane) qui était parfois préjudiciable au stress des chiens.

Merci aux services de la ville de Saint-Brieuc pour leurs efforts et à la détermination de Jean-François (notre président de club) qui a rendu la chose possible.

Un tournant dans l'histoire du terrain de l’EECSB

Lire la suite

Publié le 4 Juin 2020

Pour effacer les dommages considérables causés par les sangliers sur notre terrain, les services des espaces verts de Saint-Brieuc ont entamés un gigantesque travail de laboure et d'ensemençage qui devrait durer tout l'été et nous permettre de retrouver un espace de travail confortable à la rentrée de septembre.

L'espace en cours de restauration représente plus de 50 % de la surface :

L'espace en cours de restauration représente plus de 50 % de la surface :

Le terrain du club

Lire la suite