education canine

Publié le 8 Mai 2022

Voici, ci-dessous, l'article de Léa Gaumer, publié dans Le Télégramme du dimanche 8 mai 2022.

Stormfire, le Staff américain d’Amandine Tarreau, s’est hissé sur la première marche du podium de tous les Baby confondus. (© Léa Gaumer Le Télégramme/Léa Gaumer)

Stormfire, le Staff américain d’Amandine Tarreau, s’est hissé sur la première marche du podium de tous les Baby confondus. (© Léa Gaumer Le Télégramme/Léa Gaumer)

Exposition canine de Saint-Brieuc : les secrets des champions

Ce samedi et dimanche, l’exposition canine fait son grand retour à Brézillet. 3 000 chiens sont attendus mais tous ne pourront pas fouler le « red carpet ». Quelques conseils pour faire de votre compagnon une graine de champion.

1 sociabiliser son chien
Ambiance festival de Cannes, ce samedi après-midi, au palais des congrès. Les flashs crépitent, les spectateurs se massent aux abords du tapis rouge. 3 000 chiens sont en compétition ce week-end à Brézillet, à l’occasion de l’exposition canine. Miss France canin, l’événement consiste en un concours de beauté officiel pour chiens inscrits au Lof (Livre des origines français). Mais forcément, il y a foule. Et du bruit, pas mal de bruit. Pas de quoi affoler nos amies les bêtes, familières du contact avec les étrangers, humains comme canidés.
Car là est l’une des premières clés pour faire son trou quand la concurrence est rude. « Il faut que les chiens soient sociables. Ils sont habitués, dès leur plus jeune âge, à voir du monde, à se retrouver face à d’autres chiens », explique Serge, venu de Ploubazlanec avec ses deux Eurasier. Parmi eux, Sherwood, 1 an, n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il a déjà été sacré champion des classes Baby (en septembre) et Puppy (en octobre). Ce samedi matin, il a aussi tiré son épingle du jeu chez les Juniors. « Ils doivent être à l’aise dans leurs pattounes, ne pas avoir l’air peureux ni agressifs », poursuit le maître, bien avisé.

2 maîtriser le statique
Au quotidien, il faut aussi entraîner le chien à rester en position statique, les pattes bien alignées. Il ne faut pas qu’il ait la queue basse, et qu’il reste tranquille lorsqu’il est manipulé par un juge, qu’il ne connaît ni d’Eve ni d’Adam. Pour ce faire, il convient de le garder calme et de focaliser son attention. Le dressage en mode « assis » - « couché » à la maison est déconseillé, « sinon il risque de s’asseoir en plein milieu du ring », observe Amandine.
Un apprentissage qui porte ses fruits puisque Stormfire, son Staff américain de cinq mois et demi, a tapé dans l’œil du juge, qui l’a sacré plus beau Baby de la compétition. Une première pour sa propriétaire, qui n’avait encore jamais accédé à un red carpet (plusieurs épreuves de sélection doivent être passées au préalable), « les Staff n’étant pas très bien réputés ».

3 travailler la marche

Passage obligé pour les chiens en compét’ : le tour de ring. La stature doit être impeccable. Alors le meilleur moyen reste encore d’entraîner son compagnon à quatre pattes à marcher de la sorte un peu tous les jours. C’est ce que font Yvonne et Bernard, heureux propriétaires d’un King-Charles de 13 mois. « On l’entraîne pour qu’il se tienne bien, qu’il présente bien devant les juges. Enfin, quand il en a envie », sourit la retraitée en regardant la boule de poils s’agiter à ses pieds. Faut dire, avec une première participation et déjà un encourageant « Très bon » dans la catégorie Junior, Scapin a toutes les raisons de vouloir attirer l’attention (photo ci-contre © Jean-François Bourdoulous).
Autre impératif : les habituer à la laisse d’exposition le plus rapidement possible. Et, plus important encore, que « le chien soit heureux, joyeux, dynamique ». « Sinon, il aura moins tendance à se mettre en valeur, à défiler un peu replié sur lui-même », note Amandine.

Lire la suite

Publié le 26 Février 2022

Un terrain bien occupé !

Sous un soleil encore assez timide, ce samedi 26 février - de 9h du matin à 17h30 l'après-midi, notre terrain a était bien occupé par les cours d'éducation canine de tout niveau qui s'y sont enchaînés.

Et notre équipe des "rouges", ci dessus c'est enrichie d'une nouvelle recrue !  Cela nous a permis de nous entrainer au "carrousel" façon "Crufts show".

Bon d'accord... on est pas encore assez nombreux, ni assez performants, pour rivaliser avec l'équipe de golden retriever anglais du "Southern golden retriever display team" (vidéo ci-dessous). Mais on y travail ! Promis...

Un terrain bien occupé !

Spéciale dédicace aux rouges à 10:19 minutes dans cette vidéo !

Lire la suite

Publié le 13 Novembre 2021

Le cerceau comme indicateur d'un passage entre les jambes. (Photos © S. Trihan)
Le cerceau comme indicateur d'un passage entre les jambes. (Photos © S. Trihan)Le cerceau comme indicateur d'un passage entre les jambes. (Photos © S. Trihan)

Le cerceau comme indicateur d'un passage entre les jambes. (Photos © S. Trihan)

Le plaisir d'éduquer son chien en toute circonstance, avec des cerceaux qui offrent une multitudes de possibles pour l'éducation canine des adhérents de niveau rouge :

Passage simple dans le cerceau, puis de côté, suivi du cerceau entre les jambes et en forme de "tunnel ajouré"... avant de se lancer dans le jeux du lancer d'anneaux, mais avec les chiens pour cibles. Pour cet dernière étape, la confiance du chien doit être sans faille, puisque le chien doit pouvoir tenir sa position sans bouger !

Voici de quoi renforcer, dans le jeu et la bonne humeur : le maintien des positions, la confiance, l'écoute, la complicité, la socialisation... et de quoi imaginer de nouvelles commandes.

Le tunnel ajouré. (Photos © S. Trihan)Le tunnel ajouré. (Photos © S. Trihan)
Le tunnel ajouré. (Photos © S. Trihan)
Le tunnel ajouré. (Photos © S. Trihan)Le tunnel ajouré. (Photos © S. Trihan)

Le tunnel ajouré. (Photos © S. Trihan)

Lire la suite

Publié le 9 Octobre 2021

Cours rouge sur tapis bleu, soleil jaune et ciel bleu.Cours rouge sur tapis bleu, soleil jaune et ciel bleu.

Six chiens sur une étrange et bruyante bâche bleue maintiennent leurs positions en présence du maître puis, à distance. En laisses trainantes ou sans laisse, la confiance et la fixation aux maîtres restent parfaites.

Cela semble anodin sur ces photos, mais si je vous dit que l'un de ces chiens et potentiellement... ou susceptible d'être "réactif aux autres chiens"... et bien là vous comprenez qu'on est en cours "Rouge".

Bravo à tous et merci à Brigitte pour cette belle après-midi de travail, couronnée par une session de socialisation aussi éblouissante et chaleureuse que cette journée.

Lire la suite

Publié le 4 Juillet 2021

Les séances avec les chiots sont ludiques. © OUEST-FRANCE

Les séances avec les chiots sont ludiques. © OUEST-FRANCE

Les nombreux chiens achetés pendant les confinements n’ont pas toujours été bien socialisés. Résultat : certains propriétaires sont aujourd’hui désarmés par le comportement de leur animal. À Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor), l’école d’éducation canine (EECSB) croule sous les demandes.

« Dix minutes tous les jours, c’est le temps à consacrer à l’éducation de son chien », rappelle Paco, animateur à l’école d’éducation canine de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor). Le chien est un être vivant qui demande un engagement pour au moins dix ans. Or, pendant les confinements, nombreux sont ceux et celles qui ont craqué pour un toutou.

Quand le chien saute sur le facteur…
« Aujourd’hui, ces propriétaires sont désarmés face aux réactions de leur animal de compagnie qui saute sur le facteur, tire sur la laisse, mord son propre maître. Je trouve ça dramatique d’euthanasier ou de devoir abandonner un chien à la SPA, parce qu’il na pas été socialisé et qu’un accident de morsure s’est produit (voir article plus bas). »

Les séances avec les chiots sont toujours ludiques. © OUEST-FRANCE

Les séances avec les chiots sont toujours ludiques. © OUEST-FRANCE

Ce samedi 3 juillet est la dernière séance d’éducation canine avant les vacances. Sur le terrain, près de l’auberge de jeunesse de la Ville-Guyomard, les chiots de petites tailles sont tenus en laisse. « Cette dernière n’est pas une commande », rappelle l’éducateur qui conseille aux propriétaires d'attirer l'attention du chien en parlant d’un ton aigu (mais sans crier).

Des exercices ludiques permettent de créer une complicité. Ici, on apprend à son animal a ne pas aboyer de façon intempestive, à marcher correctement en laisse, «  sans tirer dessus, ni sauter sur les passants », à contrôler sa peur…
De l’autre côté du terrain, c’est la section des chiots plus grands (Bergers allemands, Setters, Huskys et autres Labradors…) Ils font la course, sans laisse. À l’appel de leur nom, ils doivent revenir vers leur maîtres. Pas gagné !

Bien dans ses… poils
« Cela demande un travail quotidien, à la maison », explique Paco, pour qui, éduquer un chien, c’est lui permettre d’être bien dans ses poils. «  Il faut donc appréhender ça comme un jeu. Le chien n’a qu’une envie, s’amuser. L’attacher, le gronder, l’enfermer, le frapper… ça ne sert à rien. Lui, il aime être récompensé, félicité, encouragé dans ses efforts à nous comprendre. »

Dix-neuf éducateurs et tous bénévoles
Au club de Saint-Brieuc, les dix-neuf moniteurs ne sont pas suffisants pour répondre à la forte demande. « Elle ne date pas d’aujourd’hui, car les vétérinaires et les éleveurs conseillent aux propriétaires d’éduquer les chiot, indique Jean-François Bourdoulous, président de l’association d’éducation canine de Saint-Brieuc (EECSB). Parfois, on ne peut pas recevoir les chiens trop réactifs, car il faudrait des cours particuliers (et nos cours se font uniquement en collectif). On oriente alors vers des éducateurs canins privés (pour ne laisser personne sur le carreau).

Droits et devoirs des propriétaires de chiens
Socialiser un chien, c’est lui donner la possibilité de rencontrer ses congénères. Or pendant les confinements, ce ne fut pas le cas. « Chez nous, on rappelle aussi les droits et les devoirs des propriétaires des chiens (pour que les chiens soient mieux intégrés en ville et dans la société) dit Jean-François Bourdoulous. L’éducation canine est infinie (si on le souhaite : car lorsqu'elle se passe dans le jeu cela peut devenir addictif pour le chien et le maître !) mais elle offre davantage de liberté pour les propriétaires et les chiens ! »

Catherine LEMESLE pour OUEST-FRANCE. Publié le 18/07/2021 à 18h02. Cliquez ici pour avoir accès à l’article original.

Saint-Brieuc. L’éducation canine très sollicitée pour tous ces chiens acquis lors des confinements.

Afin d'éviter que l'adoption soit une décision regrettable

pour vous et pour le chien, avant d'adopter : n'hésitez pas à demander des conseils à un éducateur canin, un club, un vétérinaire ou à un professionnel indépendant.

Et pour faire échos à la remarque concernant les abandons, voici un article de Ouest-France publié le 19/07/2021 :

Côtes-d’Armor. La SPA déplore davantage d’abandons d’animaux après les confinements

Si le début du confinement s’est traduit par une hausse des adoptions d’animaux, la SPA la Briochine, à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor), déplore l’augmentation des abandons depuis l’allègement des restrictions sanitaires.

« Un animal domestique, ce n’est pas un jouet. » Nathalie Combe, bénévole à la SPA la Briochine, à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor), le rappelle souvent aux gens qui souhaitent adopter un chien ou un chat.

Avec sa fille Youna, salariée de l’association, elles constatent, depuis quelque temps, une hausse des abandons. « Comme on reçoit uniquement sur rendez-vous, à cause des restrictions sanitaires, les gens n’hésitent pas à laisser les animaux accrochés à la grille d’entrée. »

De la compagnie pendant les confinements

Cette situation contraste avec l’augmentation des adoptions enregistrée au début du premier confinement. Nathalie Combe a une explication : « Avec le premier confinement, des gens seuls ont voulu adopter un animal, pour avoir de la compagnie. Depuis qu’ils peuvent ressortir de chez eux, ils n’en veulent plus. » Des agissements que l’association déplore. « C’est très compliqué pour nous de retrouver ces personnes, mais quand on peut le faire, on n’hésite pas. »

Pendant encore tout l’été, au moins, la SPA la Briochine est ouverte uniquement sur rendez-vous, tous les jours, sauf le dimanche. Elle espère pouvoir rouvrir ses portes sans rendez-vous, comme avant la crise sanitaire, à partir de la rentrée.

Cliquez ici pour avoir accès a la page Facebook de la SPA la Briochine.

À la SPA la Briochine, à Saint-Brieuc, environ 50 % des places sont libres. © ARCHIVES OUEST-FRANCE

À la SPA la Briochine, à Saint-Brieuc, environ 50 % des places sont libres. © ARCHIVES OUEST-FRANCE

Lire la suite

Publié le 8 Mai 2021

Une journée qui a du chien !

Le 8 mai (jour férié pour le club), un vent de renouveau souffle sur le terrain avec un « entrainement spécial moniteurs et leurs chiens » en matinée. Sympathiquement pilotée par Brigitte, qui l’a placée sous le signe de la commande du rappel et des rappels en tout genre.

Une journée qui a du chien !Une journée qui a du chien !
Une journée qui a du chien !Une journée qui a du chien !
Patricia explique la sociabilité à quelques chiens de sa connaissance et on a bien l'impression qu'ils ont compris… Mais le constat est sans appel : « J'arrive mieux à capter l'attention des chiens que celle de leurs maîtres » !Patricia explique la sociabilité à quelques chiens de sa connaissance et on a bien l'impression qu'ils ont compris… Mais le constat est sans appel : « J'arrive mieux à capter l'attention des chiens que celle de leurs maîtres » !

Patricia explique la sociabilité à quelques chiens de sa connaissance et on a bien l'impression qu'ils ont compris… Mais le constat est sans appel : « J'arrive mieux à capter l'attention des chiens que celle de leurs maîtres » !

L'après-midi a orienté les entraînements vers l'agility...

Cette journée fût une superbe occasion, pour chacun de nous, de voir où nous en sommes avec nos propres chiens (souvent délaissés en matière d’éducation au profit des adhérents) et de renouer le contact entre nous (les « plannings covids » ne nos cours le permettant rarement). C'est assurément : une journée à récidiver sans tarder !

Une journée qui a du chien !
Une journée qui a du chien !
Une journée qui a du chien !
Une journée qui a du chien !
Une journée qui a du chien !
Une journée qui a du chien !
Une journée qui a du chien !
Une journée qui a du chien !
Une journée qui a du chien !
Une journée qui a du chien !
Une journée qui a du chien !
Une journée qui a du chien !
Une journée qui a du chien !

On a hâte de vous retrouver, nombreux, samedi prochain.
Bonne semaine à tous !

Lire la suite

Publié le 3 Avril 2021

9h30 : à l'école du chiot, tout commence par une déambulation (sans laisse), pour assurer la bonne socialisation des élèves. Après la grande "cours de récréation", le suivi naturel des maîtres opère...

Un samedi matin pour les plus jeunes !Un samedi matin pour les plus jeunes !

... jusqu'à un "retour aux maîtres" général, pour commencer le vrai travail et les délicats exercices de tenue de laisse, de rappel...

Un samedi matin pour les plus jeunes !

11h00 : c'est le cours des "petits" (mais plus grands), sous la surveillance des aînés. C'est du sérieux ! Mais pleins de découvertes pour les maîtres et les chiens.

Un samedi matin pour les plus jeunes !
Un samedi matin pour les plus jeunes !
Un samedi matin pour les plus jeunes !

Lire la suite

Publié le 19 Novembre 2020

Communiqué du Groupe de travail pour l'agility (GTA) du 19 novembre 2020 :

Le bien être animal fait l’objet de toutes les attentions depuis quelques années. Le bien-être d’un animal est l’état mental et physique positif lié à la satisfaction de ses besoins physiologiques et comportementaux, ainsi que de ses attentes. Cet état varie en fonction de la perception de la situation par l’animal (ANSES 2018).

Ci-dessus, vous pouvez télécharger l’avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) de l’alimentation, de l’environnement et du travail relatif au bien-être animal (PDF)

Dans notre discipline, l’agility, nous sommes nous aussi concernés par le BEA, certes dans notre vie de tous les jours auprès de notre compagnon à quatre pattes mais aussi dans nos apprentissages et/ou entrainements/ concours d’agility.

Les 4 et 5 janvier 2020, nous (les formateurs en monitorat d’agility), nous nous sommes réunis sous la houlette de Patrick Servais, afin de réfléchir ensemble à une nouvelle mouture du MAG 1 (Monitorat d’agility 1) : l’agility depuis 1987, est en constante évolution mais nous avons maintenant suffisamment de recul face à cette évolution pour proposer des apprentissages adaptés amenant à de meilleures performances tout en respectant l’intégrité physique et mentale de notre chien.

Ce travail de recherche a abouti à une nouvelle mouture du MAG 1.

Ci-dessus, vous pouvez télécharger le document "Les apprentissages en agility et le bien être animal"

Nous pensons que le document ci-dessus peut intéresser les compétiteurs, futurs compétiteurs et bien d'autres. Il ne se veut pas prescriptif mais donne une ligne de conduite dans les apprentissages qui nous semble intéressante. Le contenu est développé plus largement en pratique lors d’un stage MAG 1.

Nous pensons aussi que c’est le rôle du GTA que de vous tenir informé des recherches en cours.

En attendant des jours meilleurs et le retour sur nos terrains, nous vous souhaitons une bonne lecture.

Maryannic JOURDEN
Formatrice MAG et responsable du GTA.
Pour la CNEAC (Commission nationale éducation et activités cynophiles)

Lire la suite