Le rappel

Publié le 2 Mai 2009

Quelques conseils pour avoir un bon rappel avec son chien :

On considère que le rappel est acquis lorsque le chien revient immédiatement et rapidement à son maître, joyeusement bien sûr, et ce, quelles que soient les autres stimulations intéressantes présentes (autres chiens, nourriture...).

 

La méthode d'apprentissage est simple mais il y a beaucoup d'erreurs fréquentes à ne pas commettre. Au départ, ne travaillez pas le rappel dans des conditions trop difficiles pour être sûr de réussir. Montrez-lui la récompense, éloignez-vous puis attirez son attention en disant d'une voix nette son prénom + l'ordre (toujours le même). Et récompensez tout de suite, à chaque fois au début de l'apprentissage (friandises, jouet...). Puis de façon aléatoire ensuite, en diminuant progressivement la fréquence, sans jamais arrêter complètement les récompenses. La méthode n'est efficace que si le chien ne sait jamais s'il aura la récompense ou non, quelque soit l'endroit, le moment, le contexte...

Au début de l'apprentissage, ne rattachez pas systématiquement votre chien, il pourrait associer « je reviens = je suis rattaché ».

 

Donnez envie au chien de revenir !

  • Faites le plus souvent possible des rappels intéressants pour votre chien (départ pour une ballade, jouer avec vous...). Il est important de ne pas rappeler votre chien la plupart du temps pour l'attacher et ne plus vous en occuper, pour la fin de la promenade...

  • Choisissez une récompense très motivante (cela dépend du chien : du jambon, du gruyère, sa balle préférée...), plus motivante que les autres stimulations qu'il peut rencontrer. Certains chiens se lassent d'une seule récompense, variez si besoin pour entretenir la motivation.

  • Soyez vous-même motivant : donnez l'ordre de façon attractive (voix, intonation, attitude...). Si besoin mettez-vous accroupi ou reculez, partez en courant, cachez-vous... Servez-vous de la curiosité de votre chien (en plus de sa gourmandise).

  • Quand vous travaillez le rappel, pensez à varier les conditions pour améliorer l'ordre, mais également pour ne pas lasser votre chien.

 

Ne grondez jamais votre chien quand il revient, même s'il a mis beaucoup de temps. Il est facile de comprendre que votre chien aura encore moins envie de revenir vers vous la prochaine fois. Si vous n'êtes vraiment pas content, ignorez-le simplement au pire (ne montrez pas votre énervement).
 

Ne poursuivez jamais votre chien non plus. Si besoin, mettez lui une longe traînant sur le sol pour pouvoir le contrôler à distance en mettant le pied dessus. N'attrapez pas et ne retenez pas votre chien de force quand il passe à côté de vous. Il risquerait de revenir à vous mais de s'arrêter juste à bonne distance de vos bras.

 

Le prénom est très important pour attirer l'attention de votre chien, mais c'est l'ordre qui doit permettre de le faire revenir (ex : pied,viens...). Donc évitez de rappeler votre chien avec son prénom seul, il vous sera utile de pouvoir attirer son attention sans qu'il ne revienne systématiquement près de vous.

Evitez d'utiliser son prénom de façon négative, pour le gronder ou lui interdire quelque chose. Vous aurez plus de facilité à attirer l'attention de votre chien si son prénom est toujours associé à du positif. Un petit truc si vous n'y arrivez pas, utilisez 2 prénoms, l'un toujours positif, l'autre pouvant servir pour « les discours plus négatifs » (ex : gourmy et gourm). Autre truc, il est possible d'utiliser une petite boîte qui fait du bruit et de l'associer aux récompenses pendant l'apprentissage. Certains chiens « entendent » mieux ce bruit que leur prénom quand ils sont occupés par autre chose.

 

Pensez à travailler le rappel autrement avec votre chien, en renforçant la complicité entre vous (courir en zig-zag avec votre chien, courir à reculons en attirant votre chien face à vous...).

 

Distinguez bien le rappel « viens » où vous demandez à votre chien de revenir tout près de vous sans position particulière, du rappel « pied » où vous lui demandez de revenir s’asseoir au pied (contre votre jambe dans le sens de la marche). L’inconvénient du « viens », même s’il demande moins de travail, est de ne pas être précis pour le chien : vous tolérerez un rappel à 1 m de distance dans certains cas, mais exigerez un rappel collé à vous une autre fois, en cas de danger par exemple. Les ordres peu précis perturbent les chiens. Utilisez le « viens » au début de l’apprentissage pour montrer à votre chien que le rappel, c’est super. Attention à lui apprendre l’étape du « pied » agréablement, sans le dégoûter du rappel.

 

Il existe de nombreuses solutions possibles en cas de difficultés. Si vous avez le moindre problème, les éducateurs sont là pour vous conseiller.

Ces conseils ne seront efficaces que si vous les respectez pour chaque rappel, dans la vie de tous les jours, et pas seulement quand vous travaillez l'ordre.

Le rappelLe rappel

Publié dans #Education canine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :