Articles avec #chiens ? tag

Publié le 19 Novembre 2020

Communiqué du Groupe de travail pour l'agility (GTA) du 19 novembre 2020 :

Le bien être animal fait l’objet de toutes les attentions depuis quelques années. Le bien-être d’un animal est l’état mental et physique positif lié à la satisfaction de ses besoins physiologiques et comportementaux, ainsi que de ses attentes. Cet état varie en fonction de la perception de la situation par l’animal (ANSES 2018).

Ci-dessus, vous pouvez télécharger l’avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) de l’alimentation, de l’environnement et du travail relatif au bien-être animal (PDF)

Dans notre discipline, l’agility, nous sommes nous aussi concernés par le BEA, certes dans notre vie de tous les jours auprès de notre compagnon à quatre pattes mais aussi dans nos apprentissages et/ou entrainements/ concours d’agility.

Les 4 et 5 janvier 2020, nous (les formateurs en monitorat d’agility), nous nous sommes réunis sous la houlette de Patrick Servais, afin de réfléchir ensemble à une nouvelle mouture du MAG 1 (Monitorat d’agility 1) : l’agility depuis 1987, est en constante évolution mais nous avons maintenant suffisamment de recul face à cette évolution pour proposer des apprentissages adaptés amenant à de meilleures performances tout en respectant l’intégrité physique et mentale de notre chien.

Ce travail de recherche a abouti à une nouvelle mouture du MAG 1.

Ci-dessus, vous pouvez télécharger le document "Les apprentissages en agility et le bien être animal"

Nous pensons que le document ci-dessus peut intéresser les compétiteurs, futurs compétiteurs et bien d'autres. Il ne se veut pas prescriptif mais donne une ligne de conduite dans les apprentissages qui nous semble intéressante. Le contenu est développé plus largement en pratique lors d’un stage MAG 1.

Nous pensons aussi que c’est le rôle du GTA que de vous tenir informé des recherches en cours.

En attendant des jours meilleurs et le retour sur nos terrains, nous vous souhaitons une bonne lecture.

Maryannic JOURDEN
Formatrice MAG et responsable du GTA.
Pour la CNEAC (Commission nationale éducation et activités cynophiles)

Voir les commentaires

Publié le 6 Mai 2009

Langage corporel des chiens : Les signaux d'apaisement

Comprendre le langage de son chien est primordial. Entre autres les signaux d'apaisement.

  • Il existe une trentaine de signaux d'apaisement répertoriés. Il s'agit d'un langage corporel (mimiques, postures, mouvements, regards...) qui permet au chien de s'auto calmer, d'indiquer qu'il n'est pas à l'aise, qu'il a des intentions pacifiques ou de calmer les tensions. On pourrait le qualifier de « langage de la paix ».

  • Le nombre et le choix des signaux utilisés par chaque chien dépendent de ses aptitudes innées et acquises, de son apparence, de ses expériences.

  • Ils doivent être interprétés selon le contexte pour déterminer s'il s'agit d'un signal d'apaisement (le chien qui se lèche la truffe n'émet pas toujours un signal d'apaisement !) et pour identifier qui il est censé apaiser (le chien lui-même, un autre chien, un humain)... Dans certains cas, les signaux sont difficiles à détecter ou à interpréter, tant pis, mais dans d'autres cas, c'est simple et évident. Cela serait dommage de se priver de mieux comprendre son chien.

  • Savoir détecter les signaux d'apaisement permet :

  • d'éviter les situations critiques comme les risques d'agression (ex : éloigner un enfant au contact du chien qui détourne la tête de l'enfant...)

  • de comprendre l'état émotionnel du chien

  • d'identifier quels stimuli stressants travailler (ex : si le chien émet de nombreux signaux d'apaisement en ville)

  • d'éviter des malentendus avec votre chien (il ne vous nargue pas toujours quand il n'obéit pas !).
     

Il faut arrêter de gronder ou de punir un chien s'il émet des signaux d'apaisement. Sinon, le chien peut devenir craintif et / ou agressif, et ne plus utiliser ces signaux si utiles.
 

Liste des signaux d'apaisement (non exhaustive)

  • ralentir ou même s'immobiliser : il est déconseillé de s'énerver quand le chien est trop lent (rappel, Agility, ordre Couché...), car le chien réagit souvent en ralentissant davantage pour essayer de calmer son maître !

  • contourner : il est fréquent de voir un chien se diriger vers un autre chien en le contournant, lui signifiant qu'il ne cherche pas la « bagarre ».

  • détourner le corps, la tête, le regard : certains chiens détournent la tête quand ils sont près d'autres chiens, indiquant qu'ils ne cherchent pas la confrontation.

  • autres signaux : se coucher, s'asseoir, remuer la queue, uriner, donner des petits coups de langue sur la truffe, flairer le sol. ..

Certains signaux peuvent être reproduits par les humains pour calmer le chien ! (contourner un chien pour l'aborder par exemple).
 

Juste pour info, certains signaux sont issus d'activités de substitution ritualisées pour devenir un outil de communication (activité de substitution = comportement hors de propos qui se manifeste dans une séquence comportementale sans rapport. Elle apparaît dans des situations de conflit de comportements, avec impossibilité d'exprimer les comportements adaptés. Elle permet d'apaiser le chien. Ex : le chien qui hésite entre fuir et attaquer se met à flairer le sol).

Observer les signaux d'apaisement d'un petit chien face à un plus gros.

Observer les signaux d'apaisement d'un petit chien face à un plus gros.

Un très bon livre pour en savoir plus.

Un très bon livre pour en savoir plus.

Voir les commentaires

Publié le 5 Mai 2009

Vous avez remarqué que votre chien, dans des circonstances particulières, se mettait à bailler sans que vous compreniez pourquoi il était fatigué !
Une adhérente, spécialisée dans l'éthologie a fait sa petite enquête et vous en communique les conclusions :

Les mystères de certains comportements

Le bâillement chez le chien est un des signaux d'apaisement qui indiquent une tension chez lui et qui a pour valeur de communication d'apaiser le conflit. Grâce à ce signal, le conflit entre chiens s'apaise tout de suite. Le problème avec un maître énervé est qu'il ne comprendra pas ce message et n'apaisera pas le conflit, d'où "le désarroi" du chien. certains chiens l'utilisent, d'autres préféreront choisir un autre signal d'apaisement.

Les mystères de certains comportements

Voir les commentaires

Publié le 4 Mai 2009


Toutes sortes de théories ont été émises concernant la manière dont les chiens voient le monde. De la vision des couleurs à celle en noir et blanc, en passant par la vision de certaines couleurs privilégiées (différentes selon les auteurs)...

 

Voici quelques informations sur les connaissances actuelles.

 

La vision centrale du chien est peu développée, le chien dispose essentiellement d'une vision de type périphérique (importance pour la vision des mouvements). C'est-à-dire en clair d'une mauvaise vision des détails, mais d'une grande sensibilité à la perception des mouvements.

Le chien distingue mal le contour des objets immobiles. On estime que le chien voit net à 6 m environ ce que l'homme voit correctement à 22 m (en l'absence des autres sens bien sûr).

Le chien est moins apte que nous à voir les couleurs. La principale différence entre la rétine humaine et la rétine des chiens réside dans les proportions entre les deux sortes de cellules : on sait que le pourcentage de bâtonnets (vision de la lumière, en noir et blanc) / cônes (vision des couleurs) est supérieur chez le chien que chez l'homme. On peut donc se représenter la vision des couleurs du chien comme une image ternie. Il existe différents types de cônes qui permettent chacun de détecter une longueur d'onde différente. Le chien n'est pas capable de voir la couleur rouge, et probablement le orange.

Pour finir, le chien est mieux adapté à une vision nocturne. Plusieurs raisons à cela :

  • Un pourcentage bâtonnets (vision de la lumière) / cônes supérieur chez le chien.
  • Des pupilles capables de se dilater passablement, ce qui permet à une lumière même de très faible intensité de stimuler la rétine.
  • Un fond d'œil tapissé d'une couche de cellules réfléchissantes appelée tapetum lucidum qui agit comme un amplificateur de lumière et permet une meilleure utilisation de la lumière même très faible. Le tapetum lucidum est inexistant chez l'homme. C'est cette couche de cellules qui fait briller les yeux du chien la nuit lorsqu'ils sont éclairés par une source lumineuse.

 

La perception des couleurs par les chiens

Voir les commentaires

Publié le 4 Mai 2009

Les chiens sont douées d'oreilles particulièrement efficaces

La sensibilité auditive du chien est supérieure à celle de l'homme. Il perçoit des ondes sonores de 50 000 vibrations par seconde (hertz), alors que l'homme n'entend que des sons qui ne dépassent pas 30 000 Hz. Certains disent que les chiens perçoivent les sons 4 fois plus fort que nous : en réalité c’est 20 000 Hz de plus, presque deux fois plus. Les « ultrasons » sont donc inaudibles pour l'homme, mais pas pour le chien. Ce qui n'est plus perçu par l'homme au-delà de 4 mètres, est entendu par le chien jusqu'à 25 mètres (Engelmann). Il peut aussi différencier (sans les confondre) des sons qui se succèdent et se superposent très rapidement (le chien distingue donc très bien les sons dans un brouhaha). Les chiens qui ont les oreilles tombantes entendent aussi bien que ceux qui ont les oreilles dressées. Pas étonnant alors que les chiens réagissent excessivement aux bruits des voitures, des feux d’artifice, des pétards ou des coups de feu.

La perception des sons par les chiens

Il n’est donc pas nécessaire de parler fort à votre chien. Bien au contraire. Parlez-lui doucement, le plus souvent possible, même pour lui indiquer un commande, un ordre, etc. N’hésitez pas à expérimenter l’audition de votre chien en faisant l’exercice de lui indiquer demandes de positions, en lui parlant de plus en plus doucement. Préserver les tonalités fortes aux situations à risque ou totalement interdites.
De la même manière, s’il n’est pas indispensable de crier sur le chien pour se faire comprendre de lui, il n’est nécessaire de lui dire systématiquement « non ». Il finirait même par confondre ce mot avec son propre nom et ne plus vous écouter. Privilégiez les « oui » enthousiastes lorsqu’il accomplit ce que vous attendez de lui. Le « non » est à réserver aux interdits impératifs et exceptionnels. L’intonation du « oui » étant plus aiguë que celle du « non » elle capte mieux son attention. Les aiguës sont souvent perçus comme des appels aux jeux et avec enthousiasme par les chiens. Alors que les tonalités graves ont plus tendance à avoir l'effet inverse. Pas étonnant alors que les chiens soient plus enclins a jouer ou a éprouver du plaisir avec des voix féminines et plus craintifs (certains diront « obéissants ») vis-à-vis des voix masculines. À vous de jouer avec ces tonalités et ces décibels dans la relation que vous souhaitez entretenir avec votre compagnon. Vous constaterez rapidement que la petite voix de tête, qui vous semble parfois et à tort ridicule, est très efficace avec votre chien pour accueillir ses exploits de manière enthousiaste et favoriser leur reproduction.

L’oreille des chiens (comme celle de tous les carnivores) est généralement auto-nettoyante. Tout écoulement, douleur ou modification de la peau de l’intérieur des oreilles est anormale. Mais la forme des oreilles du chien demande un entretien particulier. Il ne faut donc jamais laver les oreilles du chien avec un coton tige : vous pourriez pousser les saletés dans le fond du conduit. Si l'oreille est très sale, il faudra la nettoyer avec un produit d'hygiène adapté (demandez conseil à votre vétérinaire).

Voir les commentaires

Publié le 4 Janvier 2006

Chiens et enfants comment éviter le pire ? Vous avez peur des chiens ?

Voici quelques conseils de bons gestes et attitudes à adopter :

 

Car certains comportements humains (mal interprétés par les chiens) peuvent générer du stress, de la peur et des réactions inappropriées de la part des chiens, voir même de l'agressivité.

Les chiens ne comprennent pas toujours ce que font (ou veulent) les enfants. Les chiens peuvent donc facilement se sentir menacés par un (ou des) enfant(s), et opter pour une réaction de défense. Dans la plupart des cas, en dessous d'un certain âge, les enfants ne sont pas capables de comprendre les règles et les codes de communication des chiens. C'est donc aux parents et surtout aux propriétaires de chien qu'il incombe la responsabilité de faire respecter les règles et de les enseigner.

LES BONS GESTES :

  • D'une manière générale, il faut éviter d'approcher un chien inconnu, surtout s'il est attaché ou en laisse. Car un chien attaché ne peut pas s'exprimer convenablement et n'a pas la possibilité de fuir. Il faut demander l'accord du maître pour approcher ou toucher un chien.
  • Avec un chien inconnu (même un chien "de famille") il est impératif de ne pas le déranger durant ses repas ou son repos.
  • Laissez les chiens venir à vous, n'allez par vers eux. Appelez un chien plutôt que l'approcher. Ou approchez le tranquillement, en parlant doucement (à voix basse), en tournant autour de lui à distance et sans le regarder fixement. Proposez lui vos mains et laissez le chien les renifler, sans geste brusque de votre part jusqu'à ce qu'il vous accepte.
  • Seuls les chiens qui manifestent un appel au jeux (voir positions spécifiques en illustrations ci-dessous) peuvent être approchés sans crainte. Il est d'ailleurs préférable d'attendre que le chien (que vous ne connaissait pas) vous invite à jouer avec lui (plus tôt que l'inverse).
  • Ne caressez jamais la tête d'un chien (ce geste peut être perçu comme un contrainte).
  • Il ne faut pas prendre le jouer d'un chien que vous ne connaissez pas.
  • N'approchez pas d'un chien blessé, d'un chien qui a peur, qui montre des signes d'agressivité ou qui se trouve dans un lieu où il ne peut pas s'échapper.
  • Ne courrez pas après ou devant un chien.
  • Ne pas immobiliser ou enlacer un chien (même pour lui faire un gros câlin) car les chiens n'aiment pas être contraint.

 

Positions typiques des chiens qui appellent au jeux.Positions typiques des chiens qui appellent au jeux.

Positions typiques des chiens qui appellent au jeux.

LES MAUVAIS GESTES :

  • Toucher ou approcher un chien sans l'accord du maître (et sans sa présence).
  • Toucher ou approcher un chien attaché ou en laisse.
  • Déranger un chien durant ses repas ou son repos.
  • Arriver en ligne droite ou en courant sur un chien.
  • Fixer un chien du regard.
  • Avoir des gestes brusques, rapides.
  • Caresser un chien sur la tête.
  • Courir devant ou après un chien.
  • Enlacer ou immobiliser (le contraindre) un chien.
  • Laisser un enfant seul (sans surveillance) avec un chien, peut importe la race, la taille ou le tempérament du chien en question.

 

Voici quelques attitudes utilisées par les chiens qui peuvent vous alerter. Car, à travers ces quelques attitudes, le chien demande d'être laissé tranquille.

Dans l'odre ce chien vous dit : 1 - J'ai peur. 2 - Je suis stressé, anxieux. 3 - J'ai tellement peur que je veux que la situation s'arrête. 4 - Cette situation m'est insuportable, je suis en colère, il faut que ça cesse.Dans l'odre ce chien vous dit : 1 - J'ai peur. 2 - Je suis stressé, anxieux. 3 - J'ai tellement peur que je veux que la situation s'arrête. 4 - Cette situation m'est insuportable, je suis en colère, il faut que ça cesse.
Dans l'odre ce chien vous dit : 1 - J'ai peur. 2 - Je suis stressé, anxieux. 3 - J'ai tellement peur que je veux que la situation s'arrête. 4 - Cette situation m'est insuportable, je suis en colère, il faut que ça cesse.Dans l'odre ce chien vous dit : 1 - J'ai peur. 2 - Je suis stressé, anxieux. 3 - J'ai tellement peur que je veux que la situation s'arrête. 4 - Cette situation m'est insuportable, je suis en colère, il faut que ça cesse.

Dans l'odre ce chien vous dit : 1 - J'ai peur. 2 - Je suis stressé, anxieux. 3 - J'ai tellement peur que je veux que la situation s'arrête. 4 - Cette situation m'est insuportable, je suis en colère, il faut que ça cesse.

Exemple d'un chien qui exprime son refus d'approche.

Exemple d'un chien qui exprime son refus d'approche.

Repérer rapidement ces signaux et ces modifications de comportement préviendra bien des malentendus. Les flèches rouges vous indiquent des signes spécifiques (transpiration des pattes, poils hérissés, retroussement des babines, oreilles en arrières, queue entre les pattes...) En voici d'autres :

Ces attitudes vous indiquent que le chien demande de le laisser en paix.

Ces attitudes vous indiquent que le chien demande de le laisser en paix.

Si vous avez PEUR des chiens, ou si vous croisez un CHIEN qui se montre AGRESSIF :

  • Rester calme, immobile ou bouger lentement. En faisant mine d'être occupé par autre chose (une branche, une herbe, un trou ou une tâche sur le sol...).
  • Ignorez les aboiements.
  • Ne courrez pas, ne fuyez pas.
  • Ne faite pas de gestes brusques ou rapides (et surtout ne cherchez pas tenter de corriger le chien).
  • Ne criez pas (mais parlez le plus doucement possible).
  • Garder vos bras le long du corps (même si le chien vient renifler vos mains).
  • Ne fixez pas le chien du regard.
  • Quittez tranquillement les lieux après avoir fait doucement 2 ou 3 cercles autour de vous même.
Voici deux enfants qui, instinctivement, accomplissent les mauvais réflexes (cries, mains levées, fuite...). Des réflexes qui peuvent augmenter la pression sur le chien.

Voici deux enfants qui, instinctivement, accomplissent les mauvais réflexes (cries, mains levées, fuite...). Des réflexes qui peuvent augmenter la pression sur le chien.

Voir les commentaires

Publié le 2 Janvier 2006

Vous croisez un chien qui porte une laisse, un collier, un ruban, un foulard, un gilet aux couleurs particulières... Qu'est-ce que cela signifie ?

Exemples de codes couleurs (non officiels)

Exemples de codes couleurs (non officiels)

ATTENTION : ces codes ont été "une tentative" qui n'a jamais réussi à faire consensus de manière officielle dans le monde canin. Leurs significations restent donc imprécises et parfois contradictoires. Mais certains propriétaires y font néanmoins référence.

Voici quelques références contradictoires sur le sujet :

www.petsonic.com
www.nafeusemagazine.com
www.chien-education-elevage.com
www.sympa-sympa.com

Pour palier à ce "manque", l'usage reste sur des signes sans sans équivoque (ex. des gilets portant une mention spécifique) et parfois seul le dispositif semble évident (même sans mention). Mais même dans ce domaine, il n'y a rien d'officiel. En voici quelques exemples :

Codes vestimentaires caninsCodes vestimentaires caninsCodes vestimentaires canins
Codes vestimentaires caninsCodes vestimentaires caninsCodes vestimentaires canins
Codes vestimentaires caninsCodes vestimentaires caninsCodes vestimentaires canins

Voir les commentaires

Publié le 27 Août 2000

Voici quelques liens et références dédiés aux chiens (non exhaustives et en cours d'enrichissement) :

Organismes légaux et nationaux

  • Service public : La législation et les animaux domestiques
  • I-CAD : L'organisme d'identification des carnivores domestiques

 

Associations et fédérations nationales

  • FCI : Fédération cynologique internationale
  • CNEAC : Centrale canine (Commission nationale éducation et activités cynophiles)
  • ACTB : Association canine territoriale bretonne

 

Connaissances générales et références

  • Wikipedia.org : attention ce contenu est riche d'information, mais il n'a aucune valeur officielle, car son écriture est collaborative (ses sources ne sont pas vérifiées).
  • LOF : Livre des origines français (définition)
  • LOF Select : consulter le Livre des origines français
Liens, références et plus

Voir les commentaires

Publié le 26 Août 2000

Vous trouverez ici, quelques références bibliographiques qui peuvent vous aider à aller plus loin. Ce sont des témoignages d'expériences dont vous pourrez vous inspirer pour enrichir la relation que vous entretenez avec votre chien et pour lui permettre d'être à l'aise dans ses pattes.

Cette liste (classée par sujet) n'est pas exhaustive. Nous tenterons de l'enrichir aussi souvent que possible selon nos trouvailles et coup de cœur.

Avertissement : Chaque chien et chaque personne étant différents... vous ne trouverez pas ici de méthode universelle qui réponde à tout. Ces ouvrages, aussi dignes d'intérêts soient-ils, ne remplacerons jamais le travail que vous ferez et la relation que vous établirez avec votre chien.

COMPRENDRE les chiens et privilégier le renforcement positif dans l'éducation :

  • Comment parler chien - de Stanley Coren - Éditions : Biblio Payot (coll. Vie pratique).
  • Dans la peau d’un chien – d'Alexandra Horowitz – Éditions : Champs science - Flammarion.
  • Don’t shoot the dog ! – Le nouvel art de l’éducation – une relation à soi, aux autres, aux enfants et aux animaux – de Karen Pryor – Éditions : Du Génie Canin.
  • Guide d’éducation éthologique du chien – éduquer son chien en respectant sa vraie nature – de Pierre Jouventin et Guillaume Richard – Éditions : ULMER.
  • L'aboiement - Le son d'un langage - de Turid Rugass (Trad. Translated) - Édition française : DolceVitaDog.
  • Les signaux d’apaisement – Les bases de la communication canine – de Turid Rugaas (Tard. Sandrine Delattre et Alain Cadieu) – Éditions : Les Éditions du Génie Canin.
  • Sommes-nous trop « bêtes » pour comprendre l’intelligence des animaux ? – de Frans de Wall – Éditions : Les Liens qui Libèrent.


 

Références bibliographiquesRéférences bibliographiques
Références bibliographiquesRéférences bibliographiquesRéférences bibliographiques
Références bibliographiquesRéférences bibliographiques

MÉTHODES et outils :

  • 1er secours pour mon chienSavoir agir en attendant le vétérinaire – Guide pratique rédigé en collectif - Éditions : Iconegraphic (prix 2019 de la Centrale canine).
  • Apprendre à mon chien à marcher en laisse sans tirer – Catherine Collignon - Éditions : Les Éditions du Génie Canin.
  • Clickertraining – l’entraînement positif pour petits et grands – de Luc Grobben - Éditions : Luc Grobben.
  • Fais le beau ! – Révélez la star cachée dans votre chien – 101 leçon de dressage incroyables par le meilleur tandem d’’Hollywood - de Kyra Sundance et Chalcy – Éditions : Hors Collection.
Références bibliographiquesRéférences bibliographiques
Références bibliographiquesRéférences bibliographiques

Voir les commentaires