Lutter contre les tiques et la maladie de Lyme

Publié le 15 Avril 2021

La Bretagne est plus épargnée que d'autres régions, par la Maladie de Lyme, mais le risque existe.

Tapis dans l'herbe, accrochée au bout d’une tige, elle est là. Elle attend le passage de votre chien pour s’agripper à son pelage ; se rendre jusqu'à sa peau ; et y enfoncer sa tête pour se nourrir de son sang pendant quelques jours. Alors, ayant doublé de taille, elle tombera de son pelage, repue.

Vous l’avez deviné : je parle bien de la tique, que vous risquez ensuite de retrouver, gonflée de sang, gisant sur le tapis du salon.

Lutter contre les tiques et la maladie de Lyme

La tique nous répugne - et c’est normal. Ce parasite est porteur de trois maladies potentiellement mortelles pour le chien - dont une qui est transmissible à nous, humains.

Dans cette publication, je vous apprends à reconnaitre les symptômes de ces maladies vectorielles - c’est-à-dire, transmises par des parasites. Je vous donne mes astuces pour prévenir l’apparition d’une tique sur votre chien. Et enfin, je vous dévoile le protocole à suivre pour retirer une tique, si, quand bien même, elle a réussi à s’accrocher.

Mon chien a une tique : a-t-il attrapé une maladie mortelle ?

Avant tout, pas de panique. Retrouver une tique sur son chien n’est pas la fin du monde - surtout si on agit vite. La tique a besoin de 24 à 48 heures, fixée dans la peau du chien, pour transmettre un agent pathogène. Donc si vous la retirez immédiatement, le risque est quasi-inexistant. Ensuite, on estime que 30 % des tiques sont porteurs d’un germe. Ce chiffre dépend des régions et de la maladie en question. Pour la maladie de Lyme, par exemple, on estime que 13 % des tiques sont porteuses.

Parlons-en, justement, de la maladie de Lyme

On l’appelle aussi la Borréliose - et c’est la plus redoutée. Peut-être parce qu’elle est transmissible à l’humain ; peut-être parce qu’elle est potentiellement mortelle ; ou peut-être parce que l’Ixode Richinus, la tique transmetteuse, est présente partout en France (un peu moins sur le bassin méditerranéen). Heureusement, il faut minimum 48 heures à une tique pour transmettre la maladie de Lyme. Si vous retrouvez une tique sur votre chien, accrochée depuis plus de 48 heures, observez bien ces symptômes (qui généralement surviennent 2 à 5 mois après la morsure !):

  • une boiterie très douloureuse qui apparait soudainement
  • de la fièvre, un abattement surviennent en même temps
  • parfois, des vomissements.

 

La tique transmet également la Piroplasmose

Aussi appelé Babésiose, cette maladie attaque les globules rouges du chien, qui souffre alors d’une anémie sévère et d’une insuffisance rénale pouvant entrainer la mort. Les symptômes à observer sont, entre autres, une pâleur des babines, des conjonctivites, des urines très foncées, mais aussi de la fièvre. Un vaccin contre la piroplasmose existe, mais il ne fonctionne pas sur tous les animaux, hélas.

Enfin, il y a l’Ehrlichiose

Cette maladie est difficilement reconnaissable, car ses symptômes, qui apparaissent 10 à 20 jours après la morsure, sont très divers et aléatoires : grosse fièvre, fatigue, perte d’appétit, écoulement nasal… Atteint dans sa forme chronique, le chien souffre aussi de troubles hémorragiques divers : pétéchies (petites taches qui apparaissent sur la peau), saignement du nez, sang dans l’urine, anémie… Selon le type d’Ehrlichia en cause, d’autres symptômes peuvent se rencontrer : boiteries, articulations gonflées, dos vouté, diarrhées, vomissements, hémorragies oculaires, etc. Cette maladie concerne surtout les tiques présentes autour de la Méditerranée, dans la vallée du Rhône et le Sud-Ouest.

Pour chacune de ces maladies, il faut vous rendre immédiatement chez un vétérinaire. Seul lui pourra agir pour soigner votre chien. Mais là où vous avez votre rôle à jouer, c’est dans la prévention.

Lutter contre les tiques et la maladie de Lyme

Objectif “saison zéro tique” : trois astuces pour épargner votre chien

Pour protéger votre chien, vous avez deux options. La première, c’est d’envoyer une bombe nucléaire. Elle va tout détruire sur son passage. Tiques, puces, mais aussi épiderme, équilibre endocrinien et j’en passe. Bravecto, Frontline, Seresto… Il s’agit là des pilules, colliers et pipettes aux pesticides. Oui, ils sont diaboliquement efficaces contre les parasites.

Oui, si un jour je récupère un chien particulièrement affecté, j’accepterai d’en utiliser. Mais non, ce n’est pas la méthode que j’utilise (en prévention). Les effets secondaires sont trop dangereux - la balance bénéfices-risque n’en vaut pas la chandelle. Je préfère la combinaison de trois astuces très naturelles qui me permettent de garder mes chiens protégés, sans pesticides, sans risques, sans nuisances...

Première astuce : LE VINAIGRE DES 4 VOLEURS

Le vinaigre des 4 voleurs est un répulsif naturel, que vous étalez sur le pelage du chien. Son odeur va dissuader les tiques, mais aussi les puces, de se loger entre ses poils. Je vous donne la recette pour que vous puissiez le fabriquer vous-même - mais vous pouvez aussi vous le procurer en cliquant sur cette phrase.

Lutter contre les tiques et la maladie de Lyme


En voici la composition (c’est un mélange tout simple) :

  • Le vinaigre de cidre – puissant antibactérien et antiparasitaire naturel, dans lequel ont macéré les plantes suivantes pendant 2 semaines :
  • La lavande – son odeur a un effet répulsif sur les parasites.
  • La menthe poivrée – elle est souvent utilisée en huile essentielle, mais aussi en infusion pour lutter contre les insectes.
  • Le romarin – particulièrement actif contre les puces.
  • La sauge a des propriétés antiseptiques, cicatrisantes et ses feuilles froissées sont très utiles pour calmer les piqures d’insectes (guêpes, moustiques).
  • L’absinthe, en plus d’être un répulsif contre les puces et les tiques, est aussi cultivée dans les jardins pour ses propriétés insecticides et fongicides.
  • La cannelle – son spectre d’action est très large : on estime que 98 % des germes y seraient sensibles – y compris les parasites externes.
  • Le clou de girofle contient une molécule spécifiquement efficace contre les insectes : l’eugénol. C’est une redoutable arme contre les parasites. Couplée au terpinèn-4-ol, présent dans la lavande, cette combinaison d’éléments actifs va permettre une agression fatale contre les puces.
  • L’ail a une forte teneur en huiles essentielles qui couvre l’odeur des acides lactiques contenus dans la peau. Ceux-ci agissent comme mécanisme de repérage pour les tiques et les puces. L’ail réduit donc efficacement leur invasion.

Le vinaigre des 4 voleurs est à appliquer sur tout le corps du chien, en l’étalant avec vos mains. Si vous vivez dans une région infestée de tiques (ou si votre chien aime se baigner), vous pouvez en remettre tous les jours. Sinon, 2 ou 3 fois par semaine suffit (voire une fois par semaine en hiver).

Second remède : LE BAUME ANTI-TIQUES aux huiles essentielles

Je vous partage à présent la recette du baume anti-tiques de Marine Target, naturopathe avec qui nous travaillons de temps en temps. Vous pouvez l'utiliser en plus du vinaigre des 4 voleurs.

  • À 20 ml d’huile de coco bio, ajoutez :
  • 2 gouttes d’huile essentielle de Tea tree
  • 2 gouttes d’huile essentielle de lavande (fine)
  • 2 gouttes d’huile essentielle de géranium (bourbon ou d’Égypte)
  • 2 gouttes d’huile essentielle de cèdre (de virginie ou d’atlas)

En étaler sur les mains sans excès, et étaler à rebrousse-poil sur les pattes (des doigts jusqu’aux épaules/ cuisses) et sous les aisselles. Je masse aussi le bout de l’intérieur des oreilles avec un peu de baume, et je m’essuie les mains dans la queue et la jupe.

Comme ce baume contient des huiles essentielles, il n’est pas adapté aux chats et ne doit pas être mis au contact des yeux.

Troisième astuce : L'INSPECTION QUOTIDIENNE après chaque promenade

C’est un indispensable ! Même protégé, votre chien peut quand même rentrer de balade avec une tique accrochée au poil. Alors papouillez-le et brossez-le, quotidiennement.  Car si la tique est retirée moins de 24 heures après avoir mordu, le risque de maladie est quasi-inexistant. Que faire, si lors d’une séance de fouille, vous retrouver une tique accrochée à sa peau ?

Retirer une tique : des choses à faire, et surtout, des choses à éviter !

L’unique moyen d’enlever une tique est en utilisant un crochet tire-tique. Cela coûte 2 € en pharmacie. Alors soyez sûr de toujours en avoir un à disposition dans vos poches, votre sac, votre vide-poche...

Lutter contre les tiques et la maladie de Lyme

Coincez la tique entre les deux branches du tire-tique, et tournez-le, sans tirer. En tirant, vous risquez de lui arracher la tête, qui resterait plantée dans la peau, créant une infection. Si vous vous contentez de tourner, la tique se détachera d’elle-même. Et surtout, n’utilisez pas d’ether pour endormir la tique. Cette “astuce de grand-mère” est une fausse bonne idée : l’ether peut rendre la tique malade, qui va alors régurgiter - crachant d’éventuels pathogènes directement dans le sang de votre chien.

Restez vigilant(e)s !

Claude LEFEVRE  (vétérinaire)

www.chienvieetsante.com

Rédigé par Claude LEFEVRE (vétérinaire)

Publié dans #Chiens ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :